Photo Qui sont les pays producteurs de pétrole en Afrique ?

Qui sont les pays producteurs de pétrole en afrique ?

Le marché mondial n'a commencé à se tourner vers l'Afrique que durant la crise pétrolière de 1973. Pourtant, c'est seulement depuis une vingtaine d'années que l'exploitation des réserves commence à tourner en plein régime. La stabilité politique y est pour quelque chose. De cette dynamique émergent de nouvelles puissances pétrolières…

Les principales régions pétrolifères de l'Afrique

En 2000, l'Afrique ne représente que 6 % de la réserve mondiale en pétrole. La découverte de nouveaux gisements du continent revoit ce chiffre à la hausse pour atteindre le 7,6 %. Quant à la production, elle dépasse allègrement les 9 %.

Certes, les chiffres sont minimes par rapport à la capacité de production des pétromonarchies du Golfe ou de la Russie. Cependant, le pétrole constitue une manne financière importante pour ceux qui en produisent. 

Pour l'instant, la majorité des gisements africains se situent :

  • dans le golfe de Guinée où l'on trouve l'Angola, le Congo, le Gabon, le Ghana, la Guinée Équatoriale et le Nigéria
  • en Afrique du Nord avec des pays comme l'Algérie, l'Égypte et la Libye

D'autres pays comme le Tchad, la Tunisie et le Soudan disposent de modestes réserves.

Les 5 premiers producteurs de pétrole en Afrique

Dans le Golfe de Guinée, les principaux producteurs de pétrole sont le Nigéria et l'Angola, produisant respectivement les 27 % et les 22 % de la production africaine en 2015. Ce sont les seuls pays africains qui font partie de l'Organisation des pays exportateurs de Pétrole (OPEP).

Ces derniers temps, l'Angola part avec un léger avantage avec 1,65 million de barils, alors que le Nigéria ne produit que 1,6 million de barils pour 2017 (source : OPEP, février 2017). Si le Nigéria dispose de la plus grande réserve dans cette région avec plus de 30 milliards de barils, ses oléoducs font les frais d'attaques terroristes.

Quant à la troisième place, elle revient à l'Algérie. Sa production avoisine les 1600 barils par jour pour produire les 19 % de la production totale africaine. C'est l'Égypte qui suit à la quatrième place, alors que la Libye ne se trouve qu'à la cinquième place à cause de l'instabilité politique qui sévit dans le pays.

Le pétrole africain, un marché alternatif

La production pétrolière africaine reste modeste par rapport à celles des grands pays comme la Russie, l'Arabie Saoudite, les États-Unis… Cependant, la bonne qualité du pétrole africain distingue l'Afrique. Consciente de cette potentialité africaine, le groupe Philia S.A. confirme sa présence sur le continent.

En outre, la production africaine ne tourne pas encore en plein régime actuellement. La faute est à cette instabilité politique qui guette certains pays. À l'instar de Philia S.A., les professionnels du secteur scrutent l'évolution des actualités et attendent impatiemment le réveil de la Libye ou encore la sécurisation effective des infrastructures pétrolières nigérianes.

Enfin, les prospections offshores et onshores continuent sur le continent noir. On n'est donc jamais à l'abri d'une nouvelle découverte de gisement pétrolier. C'est la raison pour laquelle Philia Trading ne cesse de miser sur l'Afrique.